« Roméo et Juliette », les amants maudits : histoire, réécritures et adaptations

Bonjour,

Aujourd’hui, cela fait 456 ans que le grand Shakespeare est né, mais aussi 404 ans qu’il a disparu… car oui, Shakespeare est né et mort un 23 avril.

C’est pourquoi je décide aujourd’hui de le mettre à l’honneur sur ce blog, avec notamment sa pièce la plus connue, « Roméo et Juliette ».

Qui est Shakespeare ?

 Il serait né un 23 avril 1564, à Stratford upon Avon, dans le comté de Warwick en Angleterre. Il était le troisième enfant de John Shakespeare, un paysan récemment enrichi et devenu un notable local, et de Mary Arden, issue d’une famille catholique de riches propriétaires terriens. On suppose qu’il fut élève à l’école de Stratford mais, son père ayant eu des revers de fortune, il quitta sa ville natale avec, semble-t-il l’intention de s’établir à Londres. C’est grâce à son activité de dramaturge qu’il aurait, plus tard, rétabli la fortune familiale.

En 1582, âgé seulement de dix-huit ans, il épousa la fille d’un fermier, Anne Hathaway, de huit ans son aînée, et dont il eut trois enfants.

     Installé à Londres vers 1588, après des années de pérégrinations dont on ne sait presque rien, il jouissait dès 1592 d’une certaine renommée en tant qu’acteur et auteur dramatique. Peu de temps après, il s’assura la protection du comte de Southampton, auquel il dédia ses premiers poèmes.

Shakespeare rédige la majeure partie de ses pièces entre 1589 et 1613. Les premières sont surtout des comédies et des pièces historiques, puis il se consacre davantage aux tragédies comme Hamlet, Roméo et Juliette, Macbeth, Othello ou Le Roi Lear.

     Shakespeare devint actionnaire de la compagnie théâtrale des  » Lord Chamberlain’s Men « , qui, après la mort de la reine Élisabeth Ière, prit le nom de  » King’s Men « . Les représentations avaient lieu habituellement au Globe Theatre puis, à partir de 1608, au Blackfriars, mais Shakespeare eut l’occasion de représenter ses pièces à la cour d’Élisabeth plus souvent qu’aucun autre dramaturge.

En 1612, après une vingtaine d’années passées au théâtre, William Shakespeare revint définitivement à Stratford, où il avait acheté des biens ; il y mourut le 23 avril 1616.

L’histoire de Roméo et Juliette

La rivalité qui oppose les Capulet et les Montaigue ensanglante toute la ville de Vérone (Italie).

Roméo, héritier des Montaigue, se rend à la fête que les Capulet donnent en l’honneur de leur fille, Juliette. Ils ne se sont jamais vus auparavant. Quand ils se rencontrent, c’est le coup de foudre immédiat entre les deux adolescents. Lors de la célèbre scène du balcon, les deux amants échangent leurs voeux d’amour éternel. Par le biais du Frère Laurent, les deux amoureux se marient en secret à l’église Saint Pierre.

Désormais époux de Juliette, Roméo refuse de se battre en duel contre le cousin de cette dernière, Tybalt, qui l’insulte. Mercutio prend alors sa place et Roméo, en s’interposant, est involontairement responsable de la blessure qui tue son ami. Désespéré, il tue Tybalt par vengeance. Le prince de Vérone décide alors de bannir Roméo sur le champ à Mantoue. 

Juliette, accablée par la nouvelle de cet exil, réussit à passer une nuit de noce avec Roméo avant qu’il prenne le chemin de l’exil à Mantoue. Mais les parents de la jeune fille ont décidé de hâter son union avec le comte Pâris. Juliette s’y refuse, provoquant la colère de ses parents. Elle se rend alors dans la cellule du Frère Laurent pour obtenir son aide.

Le Frère Laurent propose à Juliette de prendre une potion qui lui donnera l’apparence de la mort pendant 42 heures. Elle sera alors déposée dans le caveau des Capulet et Roméo, prévenu par une lettre, viendra la rejoindre et l’en fera sortir. Le matin, Juliette est découverte morte, elle est inhumée dans le tombeau familial, comme prévu.

Une épidémie de peste empêche cependant le frère Jean, messager du Frère Laurent, de porter sa lettre à Roméo ; seule la nouvelle de la mort de Juliette parvient jusqu’à lui. Et c’est là que réside le quiproquo tragique de cette histoire.

Roméo revient à Vérone résolu à mourir sur la tombe de sa jeune épouse. Roméo entre dans la crypte et fait ses adieux à Juliette avant d’avaler une fiole de poison, donnée par un apothicaire. Le Frère Laurent découvre horrifié son corps sans vie. Juliette se réveille et comprenant que Roméo est mort, lui donne un dernier baiser avant de se tuer avec le poignard de ce dernier.

Le prince de Vérone et les deux familles se retrouvent dans le cimetière. Frère Laurent leur raconte alors la véritable histoire des deux amants. Les deux familles se réconcilient et élèvent une statue en or à la mémoire de leurs enfants.

Quelles adaptations et réécritures du mythe des amants maudits ?

Reconnue comme l’histoire d’amour tragique la plus célèbre de l’histoire de la littérature, il est évident que l’histoire des amants de Vérone a suscité de nombreuses adaptations et réécritures dans tous les domaines artistiques depuis de nombreux siècles.

Brossons ici un petit aperçu non exhaustif.

LITTERATURE

  • Star Crossed Lovers de Mikaël Ollivier (2002)

Une usine qui ferme, une grève qui éclate, une ville qui s’embrase, et deux adolescents qui s’aiment d’autant plus passionnément que tout et tous semblent vouloir les séparer.
Ce n’est pas pour rien que le titre de ce roman est emprunté au Roméo et Juliette de Shakespeare. Car Guillaume, le fils du patron de l’usine, et Clara, la fille de son délégué syndical, sont aussi, à leur manière, des « star-crossed lovers », des amants maudits par les étoiles.

  • L’Amour au subjonctif de Pascale Ruter (2014)

Roméo
Moi, tout a commencé quand j’ai appris que Juliette allait faire du latin. Véridique. Le latin m’a paru d’un coup une langue pas si morte que ça, encore très vivante.

Anna
Quand nous avons appris qu’un voyage en Italie était organisé, avec Zoé et Juliette, nous étions remontées comme des pendules. Nos trois regards se sont croisés. Mon Dieu, quel trajet !

La prof
Nous ne serons pas en vacances, nous transplantons le collège, c’est différent. Les règles habituelles restent valables.

Juliette
Et gna gna gna. Et gna gna gna. Sauf que non. En voyage, les règles habituelles ne restent pas valables…

Un voyage scolaire en Italie tout à fait ordinaire…. Sauf si tout explose en route. L’autorité, le planning, les profs… et les sentiments.

  • Le Poison d’amour d’Eric-Emmanuel Schmitt (2014)

Quatre adolescentes en quête d’amour s’échangent des messages sur leurs désirs et leur impatience. Entre rêves sentimentaux et pression sociale, les jeunes filles aspirent à devenir des femmes. Jusqu’au jour où le drame a lieu…

Comment éviter les désastres affectifs que les parents affichent au quotidien ?
Enfants hier encore, quatre adolescentes sont liées par un pacte d’amitié éternelle. Elles ont seize ans et sont avides de découvrir le grand amour. Chacune tient un journal dans lequel elle livre son impatience, ses désirs, ses conquêtes, ses rêves. Au lycée, on s’apprête à jouer Roméo et Juliette, tandis qu’un drame, aussi imprévisible et fatal que le dénouement de la pièce, se prépare.

  • Roméo sans Juliette de Jean-Paul Nozière (2015)

Il s’appelle Roméo, est élevé par son père, malveillant plein de rancoeur et de haine, qui entraîne son fils dans son sillage.

Elle s’appelle Juliette, connaît Roméo son proche voisin depuis toujours.

Ils se sont promis l’un à l’autre comme une évidence, mais les choix de Roméo vont l’éloigner de Juliette. L’amener au bord de l’irréparable.

PEINTURE

  • Roméo et Juliette, la scène du tombeau de Joseph Wright of Derby (1790)
  • Le Dernier baiser de Roméo et Juliette de Francesco Hayez (1823)
  • Roméo et Juliette de Franck Bernard Dicksee (1884)

CINEMA

  • Roméo et Juliette de Franco Zefirelli (1968)
  • Roméo + Juliette de Baz Lurhman (1996)

MUSIQUE

  • Opéra « Roméo et Juliette » de Charles Gounod (1867)
  • Ballet « Roméo et Juliette » de Sergueï Prokofiev (1935)
  • Comédie musicale « West side story » de Leonard Bernstein (1957)
  • Chanson « Romeo and Juliet » de Dire Straits (1980)
  • Comédie musicale « Roméo et Juliette » de Gérard Présgurvic (2001)
  • Chanson « Roméo kiffe Juliette » de Grand Corps malade (2010)

Allez, maintenant à vous d’aller regarder, lire, écouter et rêver à tout cela.

A bientôt.

Fanny

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s