Ces 20 classiques qu’il faut avoir lus au moins une fois dans sa vie !

Bonjour,

Je te retrouve pour te parler de 20 classiques de la littérature que j’ai adoré lire et que je te recommande.

IMG_0145

 

La Nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau

Ce gros roman épistolaire est clairement ma révélation littéraire, le livre que j’amènerai sur un île déserte, tu vois le genre.

C’est une histoire d’amour impossible entre Julie et Saint Preux, son précepteur. Outre l’intrigue qui est fabuleuse et prenante, le style, l’écriture sont juste un chef d’oeuvre !

 

Les Contemplations de Victor Hugo

J’ai découvert ce recueil poétique au lycée, c’était au programme de mon bac de français, et oh mon dieu, que j’ai aimé, je me suis laissée transporter par les vers et le génie de Hugo !

Les poèmes touchent à des thèmes très variés : l’amour, la perte, l’enfance, la méditation….

Tu y retrouveras notamment le célèbre « Demain dès l’aube » en hommage à sa fille Léopoldine décédée de façon tragique.

 

Roméo et Juliette de William Shakespeare

C’est L’HISTOIRE d’amour tragique à connaître et à avoir lue ! De l’amour, de la haine, des duels, une fuite, un stratagème qui tourne mal…. Oh Roméo Roméo …. Comprendre à quel point l’amour peut être plus fort que tout même si l’issue est fatale, c’est terrible…. mais que c’est beau !

 

Les Misérables de Victor Hugo

Le destin incroyable de Jean Valjean, ancien forçat qui croisera le chemin de Cosette, la petite orpheline, des Thénardier, couple infâme d’aubergistes, de Marius le révolutionnaire, de Gavroche, le gamin des rues, mais aussi de Javert, le policier intraitable. Autant de noms qui nous parlent et en qui on se retrouve tous plus ou moins dans les valeurs qu’ils véhiculent. Un beau portrait réaliste et symbolique de la société parisienne sous la Révolution.

 

Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

Magnifique roman épistolaire qui aborde le libertinage amoureux de l’époque du dix-huitième…. La polyphonie des correspondances croisées construit un drame en quatre étapes au dénouement moralement ambigu.

La Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont se livrent à une compétition amicale et acharnée : c’est à celui qui aura le plus de conquêtes. Les deux acolytes sont sans scrupule, pas de sentiment, seule la jouissance compte jusqu’au jour où Valmont rencontre la vertu incarnée en Madame de Tourvel.

Ce roman est un chef d’oeuvre tant par le style que par l’intrigue. Cette lecture m’a énormément marquée, notamment le dénouement.

Il y a eu de nombreuses adaptations filmiques de ce roman, je me rappelle « Sexe intentions » qui m’avait beaucoup plu quand j’étais ado.

 

1984 de Georges Orwell

Une référence du roman d’anticipation et de science-fiction.

L’histoire se passe à Londres en 1984, après les grande guerres nucléaires des années 50. Un régime totalitaire inspiré du stalinisme et du nazisme s’y est installé où la liberté d’expression n’existe plus. La société est surveillée par la figure emblématique de Big Brother. D’immenses affiches « BIG BROTHER IS WATCHING YOU » sont placardées dans tout l’état. Notre héros, Winston Smith, travaille au Ministère de la vérité et tombera dans une lente marginalisation où il deviendra « criminel par la pensée ».

Une dystopie qui explore merveilleusement la ruine de l’homme par la confiscation de la pensée et qui dénonce la tyrannie des grands systèmes politiques qui ont marqué l’Histoire contemporaine.

 

Du Côté de chez Swann de Marcel Proust

Première partie de la fresque  « A la recherche du temps perdu », ce roman de Proust est un bijou. C’est dans celui-là même que nous retrouvons l’évocation de la fameuse « madeleine de Proust ».

Le début du roman se déroule en fait en une nuit, alors que la narrateur, Marcel, se couche et se remémore des souvenirs. Il fait plusieurs descriptions de ses souvenirs à l’époque où il vivait à Combray. Puis, on se focalise sur l’histoire de Swann, bien avant sa rencontre avec le narrateur à Combray. Le narrateur termine avec le récit de son adolescence à Paris et son amour avec Gilberte Swann.

L’oeuvre aborde les thèmes du temps qui passe, de la mémoire, du regard, du pouvoir des livres.

Il faut une certaine maturité pour apprécier le style et les réflexions de Proust, mais quand on est prêt et réceptif, c’est une bien belle expérience littéraire. Je suis littéralement en admiration devant l’Oeuvre de cet auteur. Et je compte bien un jour lire en intégralité « La Recherche ».

 

Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire

Célèbre recueil poétique de Baudelaire, Les Fleurs du Mal ont été très mal accueillies par la critique à l’époque, c’est pourtant l’une des oeuvres majeures de la poésie moderne.

Les poèmes sont empreints d’une nouvelle esthétique où la complexité des sentiments humains se combine avec la vision lucide d’une réalité souvent crue. Baudelaire parvient à rendre belles des choses parfois insignifiantes ou tout bonnement abjectes.

C’est avec une sincérité absolue que le poète chante ses obsessions : la souffrance d’ici-ba, le dégoût du mal, le dégoût de soi-même, la question de la mort et l’aspiration à un monde idéal.

Les poèmes qui m’ont le plus marquée sont : l’adresse « Au lecteur », « Correspondances », « Une Charogne », « L’Albatros », « L’Invitation au voyage », « La Beauté », « Harmonie du soir ».

 

Madame Bovary de Gustave Flaubert

Un célèbre roman raconte l’histoire de la jeune Emma qui rêve d’une vie mondaine. Elle épouse Charles, un petit médecin de province, mais rapidement, elle trouve sa vie monotone et ennuyeuse. Elle n’aura de cesse de se plonger dans les livres et de rêver sa vie. Elle multipliera également les rencontres pour espérer trouver le bonheur auquel elle aspire.

Gustave Flaubert aborde ici la triste thématique d’avoir rater sa vie.

 

Oedipe roi de Sophocle

On connait tous vaguement l’histoire d’Oedipe et du Sphinx, ou même le complexe d’Oedipe célèbre en psychologie… Eh bien, ce mythe grec trouve son origine dans cette tragédie de Sophocle, écrite pendant l’Antiquité. En plus de parfaire votre connaissance sur Oedipe et la Grèce antique, cette pièce permet de comprendre les rouages de la tragédie grecque à l’époque… et c’est intéressant de voir l’évolution du genre ensuite avec les tragédies classiques de Racine ou Corneille notamment.

La mythologie est une de mes grandes passions et je trouve le destin maudit de cette famille fascinant…

 

Candide de Voltaire

« Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes mais il faut cultiver son jardin »… célèbre citation tirée justement de cet ouvrage, on est nombreux à la connaître.

« Candide » est un conte philosophique mais aussi un récit de voyage et un d’apprentissage.

C’est l’histoire d’une jeune homme, Candide, qui vit dans un château en Westphalie. Il a pour maître de philosophie Pangloss, c’est lui qui professe, à l’instar de Leibniz, que l’on vit dans le meilleur des mondes possibles. Candide est chassé de ce meilleur des mondes possibles à la suite d’un baiser interdit échangé avec Cunégonde, la fille du Baron du château. Candide découvre alors le monde, et va de déconvenue en déconvenue sur les chemins d’un long voyage initiatique.

 

La Dame aux camélias de Alexandre Dumas fils

Un roman dont je me souviendrai longtemps : une histoire d’amour magnifique sous une plume remarquable.

Cela raconte l’amour d’un jeune bourgeois, Armand Duval, pour une courtisane, Marguerite Gautier, atteinte de tuberculose. Celle-ci a pour habitude de porter à son buste des camélias de différentes couleurs (blancs quand elle est disponible pour ses amants, rouges quand elle est indisposée).

 

Le Bourgeois gentilhomme de Molière

Si je peux vous conseiller une seule comédie de Molière, ce serait celle-ci !

Riche bourgeois, M. Jourdain entend acquérir les manières des gens de qualité. Il décide de commander un nouvel habit plus conforme à sa nouvelle condition et se lance dans l’apprentissage des armes, de la danse, de la musique et de la philosophie, autant de choses qui lui paraissent indispensables à sa condition de gentilhomme.

 

Bérénice de Jean Racine

Ma tragédie préférée de Racine. L’habileté de l’auteur consiste à « faire quelque chose à partir de rien » et à créer ainsi « cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie ».

A la mort de son père, Titus, fils de l’empereur romain Vespasien, ne peut mettre en danger sa mission à la tête de Rome pour la passion qui l’unit à Bérénice, reine de Palestine. Face à leurs devoirs, les personnages raciniens ne se réfugient pas dans la mort, comme cela peut être souvent le cas dans les tragédies classiques de l’époque.

 

L’Odyssée de Homère

On se doit tous de connaître les mésaventures du héros aux mille ruses au retour de la Guerre de Troie.

Ulysse, après 10 ans de combat face aux Achéens, décide rentrer chez lui, à Ithaque, mais son voyage en mer durera 10 années supplémentaires. Au cours de cette épopée, le héros rencontrera les non moins connues figures du Cyclope, de Charybde et Scylla, ou encore les belles Circé et Calypso.

 

Le Cid de Pierre de Corneille

Cette tragi-comédie cornélienne connaît un succès immense dès sa création. Cependant, elle vaut à l’auteur de vives critiques de la part de ses rivaux et de théoriciens du genre théâtral. Les spectateurs et les lecteurs ne parlent que du cas de conscience de Rodrigue, partagé entre son amour pur Chimène, et la volonté de venger son père offensé. Le dilemne cornélien est né.

 

Antigone de Jean Anouilh

Ah… Antigone…!!! On reste dans la lignée du mythe d’Oedipe avec cette pièce moderne qui nous conte le destin tragique de la fille d’Oedipe.

C’est ici la confrontation des valeurs qui donne tout son sens à la pièce. Malgré l’édit proclamé dans toute la ville (« Quiconque enterrera Polynice sera puni de mort »), Antigone refusera de se soumettre à son oncle Créon, roi de Thèbes, lorsqu’il s’agit de laisser pourrir le cadavre de Polynice, le frère d’Antigone et traître de la cité.

Une pièce qui nous parle d’amour, de devoir, de politique, de famille, d’adolescence, de vieillesse, de responsabilité et de liberté. Une oeuvre forte qui me parle et me bouleverse chaque fois que je la relis.

 

Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

Célèbre roman de science-fiction, « Fahrenheit 451 » est une dystopie qui apporte une réflexion fondamentale sur ce que la littérature, l’art et la philosophie peuvent apporter à l’humanité. Le pouvoir des livres contre l’abrutissement des peuples hyperconnectés : la guerre a commencé. C’est un avenir pessimiste qui est brossé ici, dans une société où les libertés individuelles sont largement limitées et où la censure règne en maître.

Montag est un pompier du futur d’un genre particulier : il brûle les livres. Jusqu’au jour où il se met à en lire, refuse le bonheur obligatoire et rêve d’un monde perdu où la littérature et l’imaginaire ne seraient pas bannis. Il devient alors du coup un dangereux criminel…

 

La Nuit des temps de René Barjavel

Un chef d’oeuvre de science-fiction. « La Nuit des temps », c’est à la foi un reportage, une épopée mêlant présent et passé mais surtout une grand chant d’amour passionné qui défie le temps.

Dans un immense paysage gelé, les membres d’une expédition polaire française enregistre un signal sous la glace, c’est le début d’une découverte qui peut bouleverser et révolutionner notre monde, nos croyances, notre passé… et peut-être même notre futur….

 

Si c’est un homme de Primo Levi

Ce roman est un témoignage autobiographique de Primo Levi sur sa survie dans le camp d’extermination nazi d’Auschwitz, où il est détenu de février 1944 à la libération du camp, le .

Primo Levi explique, à partir de son quotidien dans le camp, la lutte et l’organisation pour la survie des prisonniers. Tout au long de ce récit, il montre les horreurs de la déshumanisation des camps.

Un témoignage bouleversant teinté d’une profonde réflexion philosophique sur la nature humaine et sur la question : Comment l’Homme, un jour, a-t-il pu traiter ses semblables ainsi ? Les mots pour exprimer cette expérience abominable ne sont même plus à la hauteur…

***

Combien en as-tu déjà lus ? Quelle est ta note sur 20 ?

Si tu as déjà lu un certain nombre de ces ouvrages, n’hésite pas à me faire part de ton ressenti de lecteur en commentaire.

Bonnes lectures !

 

A bientôt.

 

Fanny

9 réflexions sur “Ces 20 classiques qu’il faut avoir lus au moins une fois dans sa vie !

  1. De ceux que tu cites, j’en ai lu 10 🙂
    Si je devais en ajouter quelques uns que j’ai énormément aimé je dirais : Lorrenzaccio de Musset, Crime et Châtiment de Dostoïevski, Le Petit Pince de St-Ex, Sous le soleil de Satan de Bernanos, Le Rouge et le Noir de Stendhal, Les Hauts de Hurlevent d’Emilie Brontë… On va en rester là 😉
    Primo Levi me fait de l’œil en ce moment, ça sera sans doute le prochain de ta liste que je lirai 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’en ai lu 5 de ta liste : La Nouvelle Héloïse que je place en tête moi aussi 18/20 bijou de la langue française – Si c’est un homme 17/20 poignant – Fahrenheit 451 15/20 effarant – 1984 16/20 angoissant – Madame Bovary 14/20 .
    On pourrait rajouter par ex « Alice au pays des merveilles » , « Belle du seigneur » d’Albert Cohen merveilleux livre sur l’Amour. Je vais mettre Barjavel dans ma PAL.
    Merci en tout cas pour ce récapitulatif édifiant qui met la langue française à l’honneur.
    Bisous.
    Tantou

    Aimé par 1 personne

  3. Je les ai tous lus sauf la Nouvelle Héloïse. Je suis d’accord avec toi pour dire que ces romans sont extraordinaires. J’aurais mis dans la liste l’Assommoir de Zola, Le père Goriot de Balzac et Voyage au bout de la nuit de Céline qui m’ont tous marquée. L’avantage avec les classiques, c’est qu’on est rarement déçu et qu’on peut les relire avec plaisir 😉

    Aimé par 1 personne

  4. J’en ai lu 6 et lorgne vers 1984 pour ma culture générale même si j’hésite. Les autres ne me donnent pas tellement envie. Madame Bovary pourrait être un peu plus dans mon genre mais ce n’est pas le personnage le plus joyeux, de ce que j’en ai compris^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s